• Marina Abramovic
  • Etel Adnan
  • Ala Plastica
  • Philippe Artières
  • Atelier Van Lieshout
  • Philippe Azoury
  • Livres :
  • Biographie :


    Etel Adnan est née à Beyrouth en 1925 d’une mère grecque et d’un père syrien.
    Après une scolarité dans une école française à Beyrouth, elle vient à Paris en 1949 pour étudier la philosophie à la Sorbonne, puis part en 1955 aux États-Unis pour poursuivre ses études post-doctorales à Berkeley et Harvard.

    De 1958 à 1972 elle enseigne la philosophie au Dominican College de San Rafael,
    en Californie. En 1972, de retour au Liban elle dirige les pages culturelles du journal
    Al Safa, puis de L’Orient le jour. En 1977 elle s’établit de nouveau en Californie et vit désormais entre Sausalito et Paris.

    D'abord peintre et artiste visuelle, elle publie en 1965 ses premiers poèmes contre la guerre du Vietnam et devient, selon ses propres termes, « une poétesse américaine ». En 1977, son roman Sitt Marie-Rose est publié à Paris et gagne le prix France-Pays Arabe. Traduit en dix langues, ce texte devient un classique de la littérature de guerre.

    Auteur de nombreux romans, essais, poèmes et pièces de théâtre, parmi lesquels L'Apocalypse arabe, Paris mis à nu, Au cœur du cœur d’un autre pays et Là-bas, son œuvre est écrite en anglais et en français.

    Etel Adnan a écrit la partie française de l'opéra multilingue de Bob Wilson, Civil warS. Plusieurs musiciens ont mis en musique certaines de ses œuvres de poésie : Tania Léon, Henry Treadgill, Gavin Bryars, Zad Multaka et Annea Lockwood. Son long poème Five senses for one death, mis en musique par Zad Multaka sous le titre Nepsis, a été donné en concert au Festival de Baalbeck, ainsi que des chapitres de L'Apocalypse arabe, toujours par Zad Multaka, au Concertgebow d'Amsterdam.

    Ses peintures, dessins et film Super 8 ont fait l’objet de nombreuses expositions aux États-Unis, en Europe et dans le monde arabe. Elle a participé en 2010 au Marathon de poésie de la Serpentine Gallery et a été l’une des artistes invitées de la Documenta 13 de Kassel en juin 2012. 

    Livres :
  • Livres :
  • Biographie :


    Philippe Artières est chercheur au CNRS (EHESS, Paris) et spécialiste de l’histoire des écritures ordinaires. Il dirige le Centre Michel Foucault.

    Livres :
  • Livres :
  • Biographie :


    Philippe Azoury, critique de cinéma à Libération depuis 1998, collabore également aux Inrockuptibles et participe au blog « Discipline in Disorder ». Il est l’auteur de A Werner Schroeter qui n’avait pas peur de la mort (Capricci, 2010).

    Philippe Azoury is a film critic for the French newspaper Libération since 1998. He also contributes to the French magazine Les Inrockuptibles and the blog “Discipline in Disorder”. He is the author of A Werner Schroeter, qui n’avait pas peur de la mort [To Werner Schroeter, who was not afraid of death] (Capricci, 2010). 

    Livres :